europe / projet abcinema historique

Logo_ABCinema

Participer au programme « Film Literacy » : Quand l’éducation au cinéma s’ouvre à l’Europe…

Depuis 2014, l’association Les enfants de cinéma s’est engagée dans le programme Europe Creative de l’Union Européenne qui a décidé d’apporter son soutien aux projets d’éducation au cinéma (film literacy) à différents pays de l’Europe.

 

Avant cela, des réseaux comme Europa Cinemas ou l’ECFA avaient ponctuellement sollicité Les enfants de cinéma pour présenter École et cinéma lors de conférences européennes.
La traduction de l’essai d’Alain Bergala L’Hypothèse cinéma, d’abord en allemand puis en anglais, a favorisé la circulation, hors de l’hexagone, des idées qui irriguent notre réflexion : appréhender le cinéma comme art, importance de la singularité du point de vue de l’artiste, éveiller et former le regard du jeune spectateur, construire une culture cinématographique commune, etc.

Les festivals, les salles d’art et d’essai, les cinémathèques des différents pays d’Europe se sont rassemblés autour d’une envie commune : faire en sorte que les écoliers puissent découvrir et aimer des films, proposer une éducation au cinéma par le cinéma, développer le goût des jeunes spectateurs à la pratique de la salle, faire naître des vocations et au passage former des citoyens européens !

 

Le programme Europe Creative a donc décidé d’apporter son soutien à des projets collaboratifs d’éducation au cinéma.

Le projet ABCinema, lancé en 2014, auquel Les enfants de cinéma ont participé, coordonné par la Cinémathèque de Bologne, fut un exemple de cette coopération.
Le concept d’ABCinema : chaque structure partenaire devait repérer au sein de son réseau des actions remarquables favorisant la sensibilisation du jeune public à un corpus d’œuvres cinématographiques du patrimoine européen.

 

Une fois l’action menée, puis évaluée, les outils produits ont été mutualisés sur un site internet : abcinemaproject.eu (par exemple : ateliers pratiques, activités favorisant l’expression, séance festive, etc. le catalogue d’activités constitué est foisonnant !). Ces initiatives ont pu alors être reprises et adaptées dans un autre pays partenaire.

 

En France, un programme inédits des premiers films des studios Aardman venu de Bristol (ateliers mettant en scène son personnage Morph) a été présenté à Pessac, Gindou et Toulouse ; un film à la manière des premiers films à trucs a été réalisé sur le temps périscolaire au Cinéma le Méliès à Grenoble et dans les classes des Landes grâce à Du cinéma plein mon cartable – puis proposé à Francfort ; des séquences rejouant des passages du film Les 400 coups ont été écrites et tournées par des élèves de CM et des collégiens à Montbéliard, avant que l’atelier soit repris dans des classes de Bruxelles.

 

La deuxième année, la notion de « parcours » a pris de l’importance. Les différents partenaires ont réfléchi à des initiatives pour amener les jeunes spectateurs dans les salles de cinéma.

L’idée principale était de responsabiliser les jeunes spectateurs (enfants, adolescents, jeunes adultes) en leur confiant un rôle d’ambassadeur, par exemple pendant un festival, le vernissage d’une exposition ou encore lors d’une séance exceptionnelle au cinéma.

 

Les partenaires européens ont pensé à différentes formules : donner une nouvelle forme aux ciné-clubs en salle avec des interactions numériques / faire écrire des critiques de films sur internet par des adolescents encadrés par des « youtubeurs » aguerris / proposer à des lycéens d’accueillir à Bologne des jeunes d’autres pays européens pendant le festival Il Cinema Ritrovato.
En France, nous avons demandé à des lycéens italophones d’écrire les sous-titres d’un film italien projeté en salle durant le festival Terra di cinema. Des élèves de CM1 de Saint-Cyr-l’École, en partenariat avec le Cinéma Les Yeux d’Elsa, ont réalisé un film à la manière des trois œuvres vues au cinéma pendant l’année scolaire pour retracer leur parcours École et cinéma en images.

 

L’éventail des projets d’éducation au cinéma proposés par le programme « Film literacy » soutenus par Europe Creative, a essaimé au sein de l’Union Européenne, construisant au gré des rencontres, des passerelles entre les pays, nous donnant goût aux échanges européens, et ce même hors des projets balisés (invitations bilatérales entre structures pour partager actions et outils, comme la plateforme NANOUK que nous avons présentée à l’équipe du Deutsches Filminstitut de Francfort en mai 2017).

 

Notre groupe ABCinema, convaincu de l’urgence de rendre plus visible les initiatives d’éducation au cinéma en Europe et la constitution à terme d’un véritable échange de nos pratiques à l’échelle européenne, a noté quelques points importants sur lesquels nous pourrions travailler, dès 2018, dans le cadre d’un nouveau projet :

– questionner le changement de méthodes et de pratiques en éducation au cinéma, liés au développement de l’environnement numérique,

– renforcer la formation à l’éducation au cinéma des enseignants et des acteurs culturels.

– Donner plus de visibilité à l’approche artistique du cinéma dans les projets d’éducation des différents pays européens.

 

Ce nouveau projet intitulé FLICK (Film literacy InCubator klub), prévoit quatre rendez-vous : 3 workshops et une table ronde. L’objectif de ce projet : poser les bases d’une réflexion, en rassemblant une cinquantaine de participants et d’experts de l’éducation au cinéma originaires de France, d’Allemagne, de Belgique, des Pays-Bas et d’Italie.

Toute structure, partenaire des Enfants de cinéma, qui serait intéressée, pourra bien sûr y participer et apporter sa contribution.

 

Projet FLICK – Le Calendrier :

– Workshop 1 / Première semaine d’avril 2018 – Bologne, Italie (durant le Salon du Livre de jeunesse de Bologne):

Atelier « éducation au cinéma dans un monde numérique » – Ressources et plateformes

 

– Workshop 2 / Mai 2018 – Bruxelles, Belgique :

Atelier « structures de sensibilisation à l’éducation au cinéma » – Formation des formateurs

 

– Table ronde / Première semaine de Juillet – Bologne (durant le festival Il Cinema Ritrovato, en partenariat avec le projet CinEd de l’Institut français) :

« Film de répertoire et éducation au cinéma »

 

– Workshop 3 / Première semaine d’octobre 2018 – Francfort, Allemagne :

Atelier « éducation au cinéma dans un monde numérique » – outils pour les classes

 

– Workshop 4 / Fin octobre 2018 – Amsterdam, Pays Bas :

Atelier « structures de sensibilisation à l’éducation au cinéma » – expansion et visibilité